• Anthony Strong

     

    Le swing dans la peau !

    Une classe typiquement  britannique, un ADN de crooner, une énergie débordante, il peut se revendiquer de l’héritage de Sinatra bien plus que certains de ses contemporains. Anthony Strong a su conquérir le public de sa gracieuse Majesté avec son titre « Delovely» classé n°1 des charts outre Manche; aujourd’hui, il persiste et signe en proposant un album où le swing et la malice sont omniprésents. Un « Steeping Out » (Naïve)  dans lequel il réhabilite le style Mainstream des années cinquante, une galette déjà saluée par le gratin de la pop internationale.

     

    Anthony Strong qui  interprète les canons du swing avec un talent inné est aussi un compositeur hors pair. Dans ses concerts, il peut aussi bien vous faire chavirer sur un « Cheek to Cheek » que sur l’une de ses compositions. Ce garçon a le don de faire exploser les salles ! En France, les privilégiés qui ont pu déjà le découvrir, que ce soit au Grand Rex, au duc des Lombarts ou à Marciac, n’ont pas assez de mots pour l’encenser !

        

    Anthony Strong

    Dans son pays, l'Angleterre, il est le nouveau prodige. Anthony Strong, pianiste et chanteur de 29 ans, arrive en France avec son jazz pop et sa gueule d'ange.

    Vous jouissez dans votre pays d'une belle réputation. En France, avez-vous l'impression de repartir à zéro ?

    Je ne dirais pas cela... Nous vivons dans un monde globalisé et lors de mes premiers concerts parisiens, beaucoup de gens avaient écouté mes titres sur Internet. La réaction du public européen est fantastique.

    Pour décrire votre style, on évoque souvent Michael Bublé. Cette comparaison vous convient-elle ?

    Michael Bublé, Jamie Cullum, Harry Connick Jr... La comparaison avec ces trois artistes est permanente ! Mais cela ne me dérange pas, j’en suis même flatté. Tous trois sont d'incroyables talents, je les admire. Ma carrière ne fait que débuter mais j'espère bien un jour arriver à leur niveau. Aussi, lorsqu'on me compare à M. Bublé, je ne peux être qu'honoré, même si musicalement parlant, nous avons très peu de points communs...

    Peut-on dire de vous que vous êtes un crooner ?

    Je n'en suis pas certain... Evidemment, j'aime les grands standards de jazz et j'avoue sans honte adorer Frank Sinatra et la clique des Rat Pack. Mais j'écris aussi mes propres musiques, je joue du piano... Je préfère me décrire comme un auteur-compositeur-interprète de jazz. Mais peut-être le terme «crooner» est-il plus passe-partout!

     

    Anthony Strong: piano, chant 
    Brandon Allen: saxophone
    Graeme Flowers: trompette
    Spencer Brown: contrebasse
    Josh Morrison: batterie


    Site : http://www.anthonystrong.co.uk/
    Facebook : https://www.facebook.com/AnthonyStrongMusic
    Twitter : https://twitter.com/AnthonyStrong_
    Youtube : http://www.youtube.com/user/AnthonyStrongMusic